Horaires d’ouverture :

Lundi-Vendredi : Prendre rendez -vous afin de répondre aux mieux à vos attentes.

Nous sommes joignable par téléphone au : 06 64 79 26 13

 

Venez nous voir dans notre boutique à Paris :

Adresse:23 Rue de la Grange aux Belles, 75010 Paris

Fond de cours droite, il est préférable de nous contacter  avant pour prendre rendez-vous car les horaires peuvent varier !! 

Votre Judogis est aux normes IJF ? On vous explique tout !

Votre Judogis est aux normes IJF ? On vous explique tout !
22 février 2019 Fighting Films
In Guide d'achat

Logo IJF actuel

On entend souvent parler de kimonos approuvés par l’IJF. Mais à quoi cela correspond ? Pourquoi la norme IJF ? On vous explique tout.

La norme IJF

Afin d’assurer des compétitions équitables grâce à un équipement similaire pour tous, la Fédération Internationale de Judo établit des normes pour tout équipement utilisé en compétition internationale.

Actuellement, c’est la présence sur votre Judogi d’une étiquette cerclée de rouge (voir ci-dessus) et représentant le logo IJF qui indique qu’il répond bien aux normes en vigueur.

Depuis 2015 (date du dernier règlement), les kimonos sont plus souples et moins lourds.

Ancienne norme IJF

Selon la norme précédente, à laquelle correspond par exemple un Judogi tel que le Superstar Classic, les kimonos étaient durs à la saisie et lourds à porter. Il était alors plus facile de faire lâcher prise à son adversaire, ce qui allongeait les phases de Kumikatas.

Le kimono IJF

Avec la nouvelle norme (logo Rouge), l’ IJF a voulu rendre le judo plus spectaculaire en favorisant le judo offensif. C’est une manière de renouer avec un judo plus artistique, se rapprochant d’une esthétique japonaise dans la recherche du Ippon. Ainsi le grammage d’un kimono (ce qui correspond à sa densité et son élasticité) doit être compris entre 650 et 750 gr/m². Enfin, le kimono doit comporter certains renforts (épaules, poitrine, aisselles, genoux et ouvertures latérales) et la veste doit être tissée en Sashiko (grain de riz). C’est le cas de notre kimonos Superstar 750.

La ceinture

Contrairement à celles des kimonos, les normes concernant les ceintures n’ont pas évoluées et sont toujours les mêmes : elles doivent être composées de coton uniquement, ont entre 8 et 13 lignes de couture, et leur taille peut varier entre 4 cm et 4,5 cm pour 4 à 5 mm d’épaisseur. Les ceintures noires ne peuvent pas avoir de lignes blanches, pour les hommes comme pour les femmes.

 

les normes concernant les ceintures n’ayant pas évoluées, le logo précédent, cerclé de bleu, est toujours accepté lors des compétitions internationales.

Comment porter son kimono IJF ?

Le port du kimono, au-delà de son poids et de sa texture, est également codifié par la FIJ :

  • le kimono doit être ajusté au corps : les manches doivent être ajustées à la base du poignet (tolérance maximale de 1 cm). Le pantalon ne doit pas monter à plus de 5 cm au-dessus de la malléole. L’espace entre le tissu et le bras (ou la jambe) doit être compris entre 10 et 15 cm.
  • Une fois attachée, la ceinture ne doit pas pouvoir se défaire en poussant les deux extrémités. celles-ci doivent par ailleurs se situer à une distance de 20 à 30 cm du noeud.
  • En compétition à l’international, les combattants doivent posséder un kimono blanc et un kimono bleu (couleur imposée selon l’index Pantone).

Découvrez le guide complet de l’IJF sur les normes et règles des kimonos ici.

Quel kimono Fighting Films choisir ?

Fighting Films, avec le kimono Superstar 750, fait partie des 16 marques répondant aux critères de cette nouvelle norme.

Pour rappel et comme expliqué plus haut, l’obligation de respecter la norme FIJ ne s’applique que dans le cas de compétitions internationales. Dans le cadre de compétitions nationales, il est donc possible de porter d’autres modèles de kimonos tels que le Superstar Classic ou le Black Label.

A noter cependant qu’un judogi homologué tel que le Superstar 750 peut convenir à tout type de judoka, du débutant au compétiteur acharné.

En effet, sa coupe ajustée permet une plus grande liberté de mouvement, et sa matière souple et résistante permet des séances d’entrainement agréables, propices à la progression.

La légèreté du kimono homologué convient également très bien à l’enseignement du judo : de nombreux professeurs tels que Darcel Yandzi ou Dimitri Dragin ont l’habitude de porter le Superstar 750 en stage ou dans leur coaching.

Les ambassadeurs Fighting Films

Voici certains de nos ambassadeurs Fighting Films qui ont choisi le kimono Fighting Films Superstar 750 :

  • Darcel Yandzi, médaillé de bronze aux championnats d’Europe et champion d’Europe, entraîneur à l’INSEP ;
  • Dimitri Dragin, multiple médaillé l à’international, champion du monde universitaire et entraîneur au Pôle Espoir de Bretigny ;
  • Sofiane Milous, champion d’Europe et 5ème aux Jeux Olympiques de Londres ;
  • Michael Korrel, international hollandais actuel numéro 2 à la ranking mondial ;
  • Megan Fletcher, judokate internationale irlandaise récemment médaillée de bronze au Grand Prix de Tel Aviv.

Darcel Yandzi

 

N’hésitez pas à commander le vôtre !

Que ce soit pour des compétitions nationales ou internationales, en vous fournissant chez nous, vous pouvez être sûr d’avoir un judogi adapté à votre pratique.

Où nous trouver ?

Pour plus de conseils, vous êtes les bienvenus dans notre boutique de Judo située à Paris, 23 Rue de la Grange aux Belles, 19ème arrondissement.

Au plaisir de vous y accueillir!

Comments (0)

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*